L’ECHA a publié des évaluations concluant qu’il n’est actuellement pas nécessaire de restreindre l’utilisation du trichloroéthylène et du 1-bromopropane dans les articles.